Accueil > Actualités > Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes [en ligne] - Appel à (...)

Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes [en ligne] - Appel à contribution

jeudi 5 juillet 2018

Lors du lancement du site Internet de l’AGP en mai 2010, Christelle Reggiani avait très tôt suggéré l’addition d’un volet qui permettrait de publier des textes en ligne. Nous avons donc repris le nom de la revue papier que Dominique Bertelli et Bernard Magné avaient dirigée entre 1993 et 1998, nom qui était aussi celui du site aménagé par Magné entre 2000 et 2005 et sur lequel il avait publié une quinzaine de textes en format numérique. Cette troisième mouture du Cabinet d’amateur - Revue d’études perecquiennes visait tout d’abord à offrir aux participants du séminaire Georges Perec un lieu de publication pour leur communication. Le premier article, de la plume de Julie Magot, a été mis en ligne en novembre 2010. Depuis lors, près d’une vingtaine de participants au séminaire ont publié leur texte ; et la revue compte maintenant une quarantaine d’items formant une collection éclectique. Chaque année Christelle met à jour une bibliographie des études perecquiennes depuis 1990. Nous avons aussi récupéré la bibliographie qui était sur le site maintenu par Jean-Benoît Guinot (bibliographie qui avait été mise à jour jusqu’en 2008). Au fil des ans, nombre de perecquiens, aussi bien chercheurs débutants ou chevronnés, universitaires ou non, nous ont soumis des textes. Et nous en avons parfois sollicité. Du moment qu’il est question de Perec et de son œuvre, nous sommes ouverts à diverses approches. Nous n’avons pas de restrictions pour ce qui est de la longueur des textes — certains sont d’ailleurs très longs. Nous apprécions évidemment les inédits, mais nous accueillons aussi des textes déjà publiés ailleurs ; dans les deux cas, nous ne nous réservons aucunement l’exclusivité. Vous pouvez ainsi profiter du Cabinet d’amateur pour redonner vie à un article oublié ou peu connu : vous aurez alors l’opportunité de le réviser, de le modifier ou de l’enrichir. Et pourquoi ne pas amalgamer deux ou plusieurs articles autour d’un sujet ? Pour l’instant, tous les textes publiés sont en français.

Pourquoi publier sur Le Cabinet d’amateur [en ligne] ? Pour paraphraser Justin Trudeau : « Parce qu’on est en 2018 » et qu’une publication électronique sur la toile offre un lectorat accru et élargi à l’international. Les articles sont en effet très bien référencés sur les moteurs de recherche. Pris individuellement, ils reçoivent (c.-à-d. chacun d’eux) entre 200 et 2000 visites annuelles, ce qui est quand même impressionnant si on compare avec les tirages parfois confidentiels de certains ouvrages papier. Et il y a les délais de publication qui, dans notre cas, sont très brefs. Et nous vous promettons qu’aucun arbre ne sera abattu au cours de la production !

N’hésitez surtout pas à communiquer avec nous.

Danielle Constantin, co-éditrice avec Christelle Reggiani