Accueil > Le Bulletin > Bulletin n° 50

Bulletin n° 50

dimanche 10 juin 2007

ÉDITORIAL

Chers membres,

On vous avait prévenus, il y a un an, dans l’éditorial du bulletin 48 : « Le séminaire Perec a vingt ans ! » Un an après, il en a donc vingt et un. Ce qui, dans un passé pas si lointain, c’est-à-dire entre la loi du 1er germinal an Xll (article 488 du code civil) et celle du 5 juillet 1974, correspondait à l’âge de la majorité. Autant dire que, même aux yeux des plus rétrogrades, le séminaire peut être considéré juridiquement comme civilement capable et responsable. C’est fort de ces deux qualités qu’il a décidé de changer de rythme et de formule. Les circonstances ont aussi joué leur rôle. Comme bien d’autres qui ne l’ont pas encore découvert (patience !), le séminaire a été l’une des dernières victimes de l’amiante : après une résistance d’autant plus héroïque qu’elle devait beaucoup à sa remarquable force d’inertie, il a finalement dû renoncer à ce qui était devenu son refuge, après l’abandon de la bibliothèque Pierre-Albouy : la salle 213 de la tour 34, dont la proximité avec les toilettes n’était pas le moindre charme. Exilé pour ses dernières séances dans les locaux actuels de Paris 7, grâce à l’entregent de notre président Marcel Bénabou, le séminaire a pu accueillir quelques participants triés sur le volet : félicitons-les à la fois pour leur sens aigu de l’orientation et pour leur ferveur sans faille. Du moins ont-ils pu apprécier que ces locaux fussent situés sur la dalle des Olympiades, ce qui, après tout, rappelait que le premier séminaire avait été consacré en 1986 à W ou le souvenir d’enfance. Le séminaire 2007-2008 abandonnera son rythme mensuel et optera pour l’organisation de deux demi-journées de cinq séances chacune, centrées autour d’un thème. La première se déroulera le samedi matin 24 novembre 2007, de 9 h 30 à 12 h 30 et aura pour titre : « Comment parler des livres de Georges Perec que l’on a lus ? ». La seconde aura lieu le samedi matin 15 mars 2008 et sera probablement consacrée au théâtre de Georges Perec. Pour d’évidentes raisons de sécurité le lieu du séminaire est dans l’immédiat tenu secret. Retenez-en au moins les dates : tous à vos agendas, Filofax, Palms et autres organizers !

Bernard Magné